L’égalité professionnelle entre hommes et femmes, un enjeu majeur

égalité professionnelle

Publié le : 04 octobre 20224 mins de lecture

Selon la formule consacrée « à travail égal, salaire égal », la mixité professionnelle est une des priorités des entreprises du XXIe siècle. L’égalité salariale est un enjeu que chaque collectivité, chaque société, quelle que soit sa taille ou son activité, se doit de relever pour valoriser les compétences et les diplômes de ses employé(e)s.

Les principes de l’égalité entre hommes et femmes en entreprise

Renforcer la qualité de vie au travail en améliorant les solutions d’accueil et de confort des femmes permet à l’entreprise de se positionner sur son marché grâce à ses performances, sa productivité et son sens de l’innovation. Un accord national existe entre l’État et Pôle Emploi pour mettre en place des actions en faveur de l’égalité professionnelle, lutter contre les à-priori sexistes et aider au retour à l’emploi des femmes en visant l’ensemble des métiers et des filières. Les postes sont rebaptisés pour être dégenrés et s’adressent donc aussi bien aux hommes qu’aux femmes. L’une des priorités concomitantes est l’égalité salariale, indispensable au respect de deux valeurs fondamentales : l’égalité des droits et l’égalité des chances. Les discriminations de toutes sortes sont de fait abolies par les nouvelles règles. En éduquant ses salariés, en proposant des réunions sur des thèmes aussi variés que le harcèlement sexuel ou les bienfaits des interactions hommes – femmes en entreprise, les conditions de mixité sont plus facilement acceptées par tous.

Les solutions en faveur de la mixité professionnelle

L’État français a créé un label « égalité professionnelle entre les femmes et les hommes » qui récompense les structures aussi bien professionnelles dans le privé ou le public qu’associatives : une certification Afnor liée aux ressources humaines certifie alors les bonnes pratiques de la structure. L’égalité homme – femme ne peut être réelle qu’en réalisant des actions en faveur de la mixité et de la parité.

D’une part, la présence et l’implication (à valeur égale : 50/50 ou valeur mixte : 40/60) des deux sexes dans la vie de l’entreprise contribuent à une bonne maîtrise des différentes familles de métier.

D’autre part, en donnant un pouvoir de décision aux femmes à travers la parité, les dirigeants et responsables appliquent des règles de justice et de démocratie. L’embauche des femmes est strictement liée à une égalité salariale : les employeurs sont dans l’obligation de rémunérer les femmes à même hauteur que les hommes et de leur permettre le même déroulement de carrière en organisant des formations, proposant des promotions et mutations, etc.

Quelques moyens de développer la mixité professionnelle

La transparence est une des clés pour apporter la sérénité au sein de l’entreprise. Pour aider à l’égalité entre hommes et femmes, les dirigeants ont tout intérêt à :

  • afficher aux yeux de tous la grille de salaire pour que chaque femme puisse s’assurer que sa rémunération s’aligne sur celle des hommes occupant le même poste ;
  • informer les responsables des ressources humaines sur la non-discrimination à l’embauche ;
  • inviter hommes et femmes à tour de rôle à prendre la parole et à expliquer la ligne de conduite qu’ils préconisent pour l’entreprise ;
  • valoriser le travail de leurs employées en interne en leur proposant des postes à responsabilité ;
  • laisser leurs employés organiser eux-mêmes leur remplacement à l’occasion de leur congé maternité ou paternité : en s’impliquant, les travailleurs déculpabilisent et se sentent utiles ;
  • insérer des micro-crèches ou services de garderie à l’intérieur même de la structure.


Plan du site